Voyages

Japan trip : Part 2

22 août 2016
Nenuphars

Vous avez aimé mon premier article sur le Japon ? Voici le deuxième ! Cette fois je vous parle de deux villes surprenantes, pour des raisons bien différentes. La première Hiroshima avec ses mémoriaux et le musée de la bombe qui ne peut pas nous laisser indifférents. La deuxième, Naoshima, une petite île où l’art contemporain est mis à l’honneur, dans les rues et au sein des nombreux musées qui la composent.

Si ça vous intéresse, c’est par ici.

¥ HIROSHIMA ¥

Hiroshima, le 6 Août 1945 à 8h15, fût la cible du premier bombardement atomique de l’histoire de l’humanité. Une bombe de 3 mètres de long, pesant 4 tonnes et composée de 50 kg d’Uranium sensés exploser suivant le phénomène de fission atomique. Je dis « sensés exploser » car pendant la visite très intéressante du musée de la bombe, on apprend que seulement 1 kg sur les 50 kg d’uranium on fissionné… Je n’imagine même pas l’ampleur des dégâts si à peine 1 Kg de plus avait explosé. Ce jour là, les victimes directes en lien avec l’explosion, se sont comptées dans un périmètre de 3,5 Km autour du point zéro. Mais malheureusement, l’exposition aux irradiations de la bombe à continué de provoquer des morts des années après. Il paraît quand même qu’aujourd’hui il n’y aurait plus de victimes en lien avec cette bombe et que le taux de radioactivité à Hiroshima serait nul.

Du coup, quand on va a Hiroshima, je pense que le musée de la bombe est un incontournable. Mais j’avoue qu’on en ressort un peu la boule au ventre. Faut garder sont esprit optimiste mais pas toujours évident quand on pense que dans le monde aujourd’hui, ce n’est plus de bombes atomiques que l’on parle mais de bombes nucléaires…

Une fois sortis du musée, le spectacle est très étonnant et encore une fois très émouvant j’ai trouvé. En effet, lors de notre visite, de nombreuses classes de collèges s’étaient également rendues sur le site pour rendre hommage à la ville et aux innombrables victimes. Il s’agit d’un passage obligatoire pour toutes les classes de collège de la région. Les enfants se rendent devant le monument des enfants pour la paix, souvent en uniforme, très disciplinés et lisent des textes, chantent des chansons et font des offrandes sous forme de guirlandes faites de grues en papier (cf photos un peu plus bas). La grue est devenue un symbole de paix, de longévité et de bonheur, en mémoire de la jeune Sasaki Sadako, qui en 1955 a développé une leucémie due aux radiations de la bombe et qui décida de réaliser 1000 grues en papier  plié. La jeune fille était convaincue qu’en atteignant son objectif elle pourrait guérir. Malheureusement elle mourut avant d’y parvenir et se sont ses camarades de classes qui réalisèrent les grues manquantes. Depuis, touts les ans entre Mai et Juin des centaines de collégiens lui rendent hommage.

On ne peut pas aller à Hiroshima sans passer devant le célèbre dôme de Genbaku. Célèbre car c’est l’un des rares bâtiments situés à l’épicentre de l’explosion qui ne s’est pas effondré alors que tout le reste a été rasé.

Place maintenant à quelques photos.

.

HIroshima

Le Cénotaphe répertoriant tous les noms des victimes de la bombe

Hiroshima

Hiroshima

Monument des enfants pour la paix

Hiroshima

Hiroshima

Dome de Genbaku

Hiroshima

.

¥ NAOSHIMA ¥

Cap maintenant sur l’ile de Naoshima. Une très belle découverte. Une île où l’art contemporain est à l’honneur, aussi bien en extérieur avec des sculptures un peu partout comme la célèbre citrouille jaune de Kusama Yayoi devenue le symbole de l’île, qu’en intérieur avec de grands musées, à l’architecture très moderne. Nicky de Saint Phalle a notamment décoré certains jardins de musées grâce à ses œuvres.

Cette île est un beau mélange de contemporain et de traditionnel. On y trouve de jolis petits temples, des rues étroites dans lesquelles se perdre et se permettre de regarder à travers les portails des maison pour y entre-apercevoir des jardins japonais sublimes.

N’hésitez pas à louer des vélos pour parcourir l’île et apprécier tout ça, ainsi vous pourrez vous arrêter où bon vous semble. La difficulté en vélo n’est pas énorme mais il y a quand même de sacrées cotes! Mais fort heureusement les japonais pensent à tout  et mettent à disposition des vélos électriques dans leurs locations !

Naoshima

Naoshima

Forcément il fallait qu’il y ait des chats quelque part ;)

Naoshima

Naoshima

Naoshima

Citrouille jaune de Kusama Yayoi

Naoshima

Naoshima

.

Voilà, j’espère avoir réussi à vous faire voyager un petit peu.

Si toutefois vous en voulez plus, en attendant le prochain article sur le Japon, je vous propose de voir notre video en cliquant sur ce lien : Video Japon .

N’hésitez pas à laisser vos impressions.

Des bisettes pleines de paillettes.

Vous devriez aussi aimer

1 Commentaire

  • Reply Lisita Vitoria 22 août 2016 at 14 h 03 min

    Début d’article très émouvant et qui donne vraiment à réfléchir mais qui se termine par un message d’espoir et de beauté. Quelles photos! !!
    La vidéo, superbe. Ça nous a fait vraiment voyager.
    Comme c’est tout frais …une pensée déjà pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Ça promet! !!
    Bravo pour les articles, les photos et la vidéo. J’ai adoré. Merci! !!

  • Laisser un commentaire